Un outil d’aide à l’observation : AstroMatos

Voici un outil fort utile pour à la fois préparer et gérer vos nuits d’observation (surtout qu’elles sont rares, de nos jours).

Le nom du logiciel : AstroMatos http://www.gentibus.com/AstroMatos/Fr/

L’installation (sous Windows) ne pose aucun problème pratique…

Faisons le tour rapide des fonctionnalités (version 0.0.9)

Cadrage photo

Planétarium

Éphémérides

Fiche objet

Liste du matériel (capture)

Fiche instrument (optique)

Observatoire

En premier lieu, il faut indiquer votre endroit d’observation via l’icone « terre », à l’extrémité droite.

Le nom du lieu se trouve dans une liste qui pourra être modifiée.
Inutile de faire trop compliqué, dans notre cas : Bruxelles suffira largement.

On peut également limiter la liste des objets visibles

Ici, on prend tout…

Ephémérides

Une pression sur l’icone « graphique en 3D » (à côté de l’observatoire) vous affiche le menu des éphémérides. Pour chaque objet présent dans la liste, on va présenter les critères de visibilité de l’objet pour la date indiquée et la région.

Dans le cas présent, c’est IC348, dans Persée, qui se

  • lèvera le 8/11/2017 à 13h15, culminera 23.21 et se couchera à 8h50
  • se trouvera à env. 40° d’élévation en Novembre
  • sera au max d’élévation vers 70°

Donc, cela sera un objet fort visible pour la période considérée…

Planétarium

Une pression sur l’icone « étoile » vous mêne vers la fonction « planétarium »

Il suffit de sélectionner un objet pour voir sa position (croix jaune) dans le ciel visible au moment et endroit considéré. Cela facilite largement la recherche visible rapide au niveau du ciel.

Cadrage photo

La fonction « visuelle » la plus efficace… Quel cadrage pourra-t-on obtenir, soit via un capteur, soit via un oculaire, sur l’objet considéré ?

Un clic sur l’icone « photo avec soleil couchant » et vous savez tout…

Le cadre rouge (ou le cercle, si on bascule vers le mode « oculaire », dans l’option à l’extrémité droite de l’écran) indique la zone qui sera capturée ou vue.

Dans la colonne de gauche, on peut sélectionner une optique, un capteur, un oculaire et même une Barlow correspondants à la configuration désirée.

Une modification (soit manuelle, soit via liste) modifie instantanément la vue affichée.

Extrêmement pratique…  De plus, on peut déplacer le cadre/cercle pour centrer l’objet concerné et voir si il « tient » dans la zone.

Customisation

Pour aller plus loin, toutes les listes ( optique, capteur, oculaire, Barlow, objet du ciel) sont totalement modifiables par l’utilisateur.

Donc, rajouter un objet, un appareil photo, etc… Est possible, mais demande de pouvoir répondre avec précision aux éléments demandés.

Pour un usage « débutant », c’est inutile, on finit toujours par trouver une configuration « proche » de celle que l’on cherche.