JDA 2023

Organisée par Latitude5050 ASBL, le samedi 4 mars 2023, de 17h à minuit, dans les locaux des Fraternités du Bon Pasteur, 365b rue au Bois (traverser le campus de l’ICHEC, sur environ 150 m, jusqu’au bâtiment « La Bergerie »).

Cette manifestation publique est gratuite et s’adresse tant aux novices qu’aux astronomes
amateurs de tous âges.

Au programme :
– Explications sur la terre, la lune, le système solaire, les étoiles, les planètes, les
exoplanètes, l’exploration spatiale, etc., sous forme de conférences, ou de
discussions informelles avec les membres du Club ;
– Un atelier de découverte de l’astronomie est prévu pour les enfants ;
– Observation du soleil, de la lune, des étoiles, constellations, galaxies (dans la mesure
des possibilités météo) ;
– De légères collations pourront être achetées sur place.

Novæ & Supernovæ

Vestige vieux de 300 ans de l’explosion d’une supernova (Crédits Nasa)
10/03/2023 Jean-Pierre

Découverte de l’univers coloré et éblouissant des novæ et supernovæ qui regroupe l’ensemble des phénomènes qui résultent de l’implosion d’une étoile en fin de vie, notamment une gigantesque explosion qui s’accompagne d’une augmentation brève mais fantastiquement grande de sa luminosité.

Ateliers du club

Depuis sa fondation, Latitude5050 organise pour ses membres des réunions au cours desquelles divers sujets relatifs à l’astronomie sont abordés ; pendant ces réunions, des observations astronomiques peuvent aussi être effectuées, en cas de conditions météorologiques favorables.
Pour répondre aux souhaits de ses membres d’aborder des activités plus concrètes, Latitude5050 organise également des ateliers par exemple en instrumentation, en observation, en médiatisation de l’astronomie, ou encore dans d’autres domaines de l’astronomie (astrophysique, astrophotographie, etc.).

Continuer la lecture de « Ateliers du club »

La leçon perdue de Feynman : les orbites des planètes selon Newton

27/01/2023 Yves

Si on connaît, en général, les lois de Kepler et la loi de gravitation universelle, les liens entre elles ne sont souvent pas connus, ou, au mieux, n’ont pas du tout été approfondis si on n’a pas fait d’étude de physique (et même alors).

En secondaire, on se limite à l’approximation d’une orbite circulaire pour faire ces liens. Et, uniquement dans les classes d’option sciences, on établit le lien entre la troisième loi de Kepler et la loi de gravitation universelle de Newton pour dire que la masse du Soleil se “cache” dans la constante de la troisième loi de Kepler. Mais on ne lie jamais la loi de gravitation universelle et les orbites elliptiques des planètes.

Continuer la lecture de « La leçon perdue de Feynman : les orbites des planètes selon Newton »